Coopération franco-africaine pour soigner et guérir les cancers de l’enfant dont les rétinoblastomes. porté par GFAOP

#International / Le Groupe Franco-Africain d’Oncologie Pédiatrique a été créé autour d’une vision commune et novatrice : ‘‘Les enfants atteints de cancer en Afrique peuvent et doivent être traités localement par du personnel formé”.
logo du gfaop

Le Groupe Franco-Africain d’Oncologie Pédiatrique a été fondé il y a 20 ans, par des médecins africains et français avec pour objectif de soutenir la création d’unités de soins en oncologie pédiatriques en Afrique francophone afin de réduire l’inégalité des chances de guérison qui n’étaient que de 10% en Afrique et d’environ 80% dans les pays occidentaux.

Aujourd’hui, cette association médicale regroupe au sein de son réseau de 260 membres, les spécialistes (médicaux et paramédicaux) du cancer de l’enfant dans 18 pays du Maghreb et d’Afrique Subsaharienne.

Le GFAOP a engagé une action de soutien aux unités de soins en oncologie pédiatriques dans le domaine des traitements de 5 types de cancer, les plus fréquents et les plus guérissables : dont le rétinoblastome de l’enfant.

 

· en élaborant une recommandation thérapeutique de soin avec l’appui du service d’ophtalmologie pédiatrique de l’Institut Curie. Le cancer de l’œil atteint les 2 yeux dans environ 30% des cas et expose alors à un risque élevé de cécité.

 

· en formant le personnel médecins, infirmiers, prothésistes à soigner les rétinoblastomes

· en envoyant les médicaments anti-cancéreux et la matériel requis, pour le traitement spécifique au rétinoblastome évitant ainsi à certains enfants de devenir aveugles.

· en organisant des campagnes de diagnostic précoce

La création, en 2016, d’un Registre Hospitalier des patients pris en charge dans les unités de soins africaines permet de mieux décrire les différents types de cancers, d’analyser les besoins, de mesurer les progrès et donc d'évaluer les actions du GFAOP.

 

Le GFAOP collabore au programme Cure ALL de l’OMS lancé en 2020.

 

La Fondation soutient ces missions de recherche et de soin depuis 2014 à hauteur de 30.000 euros par an permettant ainsi la prise en charge et la rémission de 240 enfants par an.