Nouvelle version du RGAA : l’État souhaite faciliter la mise en œuvre de l’accessibilité numérique

Date de publication de l'actualité
04/10/2019
Contenu de l'article

Le RGAA fait régulièrement l’objet de mises à jour pour s’adapter aux évolutions du Web, des normes et des réglementations. Ainsi, la Direction interministérielle au numérique vient de publier la version 4 du « RGAA » qui devient le « Référentiel général d’amélioration de l’accessibilité ».
Il a été arrêté conjointement par la ministre chargée des personnes handicapées et le ministre chargé du numérique le 20 septembre dernier.
Il fixe les grandes orientations que doivent respecter les développeurs de sites publics (ministères, SNCF, Allocations familiales, Bibliothèque nationale de France...) et certains acteurs privés – à commencer par les entreprises dont le chiffre d’affaires dépasse les 250 millions d’euros. Objectif : que les internautes handicapés, et notamment malvoyants, puissent accéder à leurs contenus dans de bonnes conditions.
Le guide est structuré en 2 parties :
- la première présente les obligations à respecter : elle s’adresse aux juristes, aux managers et à tous les professionnels du web et de l’accessibilité ;
- la seconde contient une liste de critères pour vérifier la conformité d’une page web : elle s’adresse aux auditeurs RGAA.

Consulter le référentiel général d’amélioration de l’accessibilité (RGAA) version 4.0 au format PDF (3 Mo)

Consulter le référentiel général d’amélioration de l’accessibilité (RGAA) version 4.0 au format ODT (261 Ko)