Témoignage d'Olivier Douin dans le cadre du #GivingTuesday

Date de publication de l'actualité
27/11/2018
Contenu de l'article

L’accessibilité numérique pour les personnes déficientes visuelles doit être vue comme un enjeu fort d’équité

Olivier Douin, président bénévole de la Fondation Valentin Haüy, engagé depuis 2012

A la création de la Fondation Valentin Haüy en 2012, les membres fondateurs - dont je fais partie - avaient déjà identifié le numérique comme un enjeu fort d’accessibilité aux interfaces et aux contenus. Nous avions donc choisi de soutenir l’initiative personnelle d’un expert en accessibilité au bénéfice gratuit de tous : le Localisateur. Forte de la valeur ajoutée de la solution pour les personnes déficientes visuelles, nous confortons chaque année notre soutien aux développements sur mobile et bientôt sur la Google home. 2017 a vu l’ouverture d’un projet d’envergure : un institut de formation ayant vocation à transmettre à des formateurs bénévoles déficients visuels et voyants les connaissances informatiques et numériques adaptées les plus à jour. Et le défi est de taille ! Le handicap visuel touche près de 2 millions de personnes aujourd’hui ; et le numérique devenu incontournable menace d’exclusion 13 millions de Français*, dont le public handicapé que nous servons. C’est là une inquiétante contradiction. Pour être vertueuse, cette voie du numérique se doit d’être accessible et inclusive. C’est plus que jamais la stratégie de développement de la Fondation Valentin Haüy auprès des porteurs de projets et des mécènes.

* Source : direction interministérielle du numérique et du système d’information et de communication de l’État (DINSIC)_2017

Image retirée.