Les chiffres clés de la cécité

L'ensemble des données épidémiologiques disponibles montre que la prévalence de la déficience visuelle augmente de façon très importante avec l'âge au-delà de soixante ans. En effet, avec l'augmentation de l'espérance de vie et le vieillissement de la population, l'Organisation Mondiale de la Santé prévoit un doublement du nombre de déficients visuels dans les vingt-cinq prochaines années.

En France, selon l’INSEE (1)

  • En France métropolitaine, environ 1 700 000 personnes seraient déficientes visuelles (soit 2,9 % de la population) (1).
  • Parmi ces déficients visuels, 207 000 seraient aveugles ou malvoyants profonds, c’est à dire aveugles ou ayant une vision résiduelle limitée à la distinction de silhouettes, parmi lesquels 61 000 seraient aveugles complets.
  • 932 000 seraient malvoyants moyens avec une incapacité visuelle sévère en vision de loin (beaucoup de difficultés ou incapacité à reconnaître un visage à quatre mètres) ou en vision de près (beaucoup de difficultés ou incapacité à lire, écrire ou dessiner).
  • Enfin, un peu plus de 560 000 déficients visuels seraient malvoyants légers, avec une déficience visuelle mais sans incapacité visuelle sévère déclarée en vision de loin ou de près.

Dans le monde, selon l’OMS (1)

  • Selon les estimations, 253 millions de personnes présentent une déficience visuelle: 36 millions d’entre elles sont aveugles et 217 millions présentent une déficience visuelle modérée à sévère (1).

  • On estime que le nombre de personnes atteintes d’une déficience visuelle pourrait tripler en raison de la croissance démographique et du vieillissement de la population. Ainsi, d’ici à 2050, on pourrait compter 115 millions d’aveugles, contre 38,5 millions en 2020 (2).

  • Près de 81% de l’ensemble des personnes aveugles ou présentant une déficience visuelle de sévère à modérée sont âgées de 50 ans et plus. Avec une population croissante de personnes âgées, plus de personnes courent le risque d'être atteintes de déficience visuelle en raison de maladies oculaires chroniques (1).

  • Dans le monde, les affections oculaires chroniques sont la principale cause de perte d’acuité visuelle. Les défauts de réfraction non corrigés et les cataractes non opérées constituent les 2 principales causes de déficience visuelle. Dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, la cataracte non opérée reste la première cause de cécité.

  • La prévalence des affections oculaires infectieuses, telles que le trachome et l’onchocercose, a considérablement baissé ces 25 dernières années.

  • Plus de 80% de l’ensemble des déficiences visuelles sont évitables ou curables.

Sources :

(1) Bourne RRA, Flaxman SR, Braithwaite T, Cicinelli MV, Das A, Jonas JB, et al.; Vision Loss Expert Group. Magnitude, temporal trends, and projections of the global prevalence of blindness and distance and near vision impairment: a systematic review and meta-analysis. Lancet Glob Health. 2017 Sep;5(9):e888–97.
(2) Bourne RRA, Flaxman SR, Braithwaite T, Cicinelli MV, Das A, Jonas JB, et al.2017

En France :

  • 1,7 million de personnes atteintes d’un trouble de la vision,
  • 207 000 aveugles et malvoyants profonds,
  • 932 000 malvoyants moyens,
  • d’ici 2020, 1/3 des personnes sera concernée par la déficience visuelle.

Dans le monde :

  • 80 % des problèmes de vue pourraient être évités par de meilleurs diagnostics et prévention,
  • d’ici 2050, triplement de la population touchée par une pathologie de la vision.

En savoir plus sur la déficience visuelle ?