Actualités

Les informations majeures que la Fondation Valentin Haüy retient du monde du handicap visuel et des publics empêchés d’accéder aux contenus ; de l’accessibilité numérique ; de la recherche médicale ; de la RSE des entreprises ; de la philanthropie, en France et à l’étranger.

Retrouver dans l’onglet « Publications » notre actualité en version magazine
pour voyants et en version pdf accessible pour les personnes aveugles et malvoyantes.

Filtrer les actualités :
  • Manuel Pereira et Jean-Pierre Carpanini, les experts du Certam

    Rencontre avec Manuel Pereira et Jean-Pierre Carpanini, du Centre d’évaluation et de recherche sur les technologies pour les aveugles et les malvoyants (Certam), accompagnent les entreprises vers l’accessibilité de leurs produits et supports numériques.

    Quelle est la mission du Certam ?

    JEAN-PIERRE CARPANINI : Le Certam a été créé pour procéder à de l’évaluation technologique adaptée à la déficience visuelle. Le but est d’informer et de référencer autant que l’on peut les différentes techniques et solutions existantes pour les personnes déficientes visuelles.

    MANUEL PEREIRA : Notre mission de veille et d’évaluation pour les personnes déficientes visuelles s’est élargie à la sensibilisation aux entreprises, administrations et acteurs économiques, à l’importance de rendre leurs sites et leurs applications accessibles. Cela leur permet ainsi de monter en compétences et de former leurs équipes à l’accessibilité numérique au sens large.

    Comment est perçue la notion d’accessibilité ?

    J.-P. CARPANINI : Elle est trop souvent vue comme une contrainte. Or si elle est intégrée en amont dans la conception, elle peut offrir de nouvelles fonctionnalités.

    M. PEREIRA : L’accessibilité peut ouvrir un marché peu envisagé. Le fait de s’appuyer sur le Certam permet aux entreprises de disposer d’une caution en termes d’accessibilité pour le développement d’un produit. En effet, les personnes en situation de handicap ne demandent pas que l’on conçoive des produits dédiés, elles souhaitent consommer comme tout le monde. C’est pour cela qu’en s’adressant au Certam, les entreprises sont plus assurées de bien faire.

    Êtes-vous sollicités par des entreprises pour tester leurs produits ? :

    M. PEREIRA : Pour le Web, nous sommes contactés pour vérifier si leurs sites sont utilisables ; c’est plus souvent le cas pour de petites structures qui démarrent et qui veulent que leurs sites soient accessibles. D’autres nous demandent également d’évaluer l’accessibilité de leurs applications mobiles ou de leurs questionnaires en ligne.

    J.-P. CARPANINI : Concernant le matériel, nous évaluons des produits conçus pour le marché de niche que constitue la déficience visuelle, ou des produits grand public vendus en France intégrant une couche d’accessibilité. Suite à cet audit, nous créons une fiche d’évaluation.

     


    En savoir plus sur le CERTAM cliquez ici
    Contact : certam@avh.asso.fr

  • Les entreprises locales, premiers soutiens des projets associatifs

    Que seraient les territoires sans les réseaux des associations ? Comment les acteurs de la solidarité locale peuvent-ils valoriser l’apport de leurs missions, trouver des soutiens financiers pour les développer et répondre aux nouvelles exigences des mécènes ? L’éclairage de Thérèse Lemarchand, présidente et cofondatrice de COMMEON, marketplace de la philanthropie.
     

    « Depuis peu, on note une très forte croissance du nombre d’entreprises mécènes en local. En tant qu’acteurs économiques forts du territoire, elles sont extrêmement intéressées par les projets solidaires qui se réalisent autour d’elles et voient le mécénat comme une contribution concrète à l’amélioration de la qualité de vie et au dynamisme du territoire. Quand une entreprise locale soutient un projet – et peu importe sa nature –, elle en attend une valeur ajoutée concrète, un impact mesurable. Le rayonnement d’une région, l’inclusion des personnes en difficulté, la solidarité de proximité au sens large… autant de bénéfices qu’elles souhaitent constater. Enfin, 69 % * des Français considèrent qu’il existe un « devoir d’alliance » pour inventer des solutions face à l’accroissement des fragilités sur les territoires et donnent une place structurante aux associations. Les premiers leviers d’actions de ces dernières sont donc aujourd’hui les entreprises. »

    * « L’association au cœur du territoire », Recherches & Solidarités, mars 2018.

    Télécharger : cliquer ici

    Focus sur COMMEON

    Plate-forme de référence dédiée au mécénat participatif, Commeon est dédiée aux citoyens et à l’entreprises engagés en faveur du bien commun. Chaque donateur y dispose d’un « portefeuille philanthropique », véritable innovation dans le secteur de la générosité. Depuis son lancement en 2014, Commeon a accompagné plus de 400 projets d’intérêt général dans leur recherche de financement et compte une communauté de plus de 16 000 membres actifs.

    En savoir plus sur Commeon : www.commeon.com

    Contact Commeon : mecenes@commeon.com

     

  • Décembre 2017 – Institut de formation Valentin Haüy : 83 tuteurs bénévoles formés en 2017 au numérique adapté

    Pour sa première année, l’Institut Valentin Haüy a dispensé 5 formations de deux semaines d’initiation à l’informatique adaptée à 53 tuteurs provenant de toutes les régions de France ; 4 sessions tactiles ont également été suivies par 28 tuteurs grâce au soutien financier de ses partenaires Malakoff Médéric, AG2R La Mondiale et The Conny-Maeva Charitable Foundation.

     

    Contact : s.rolot@fondationvalentinhauy.fr

  • A quand le numérique accessible pour tous ?

    La première conférence sur l’accessibilité numérique se tenait le 14 mars dernier dans les locaux de Google France et était co-organisée par la Réserve civique, l’Association et la Fondation Valentin Haüy et Webassoc. Plus de 200 participants issus du secteur solidaire, de grandes entreprises privées et publiques et des administrations ont répondu présents à cet événement visant à sensibiliser et à promouvoir l’accessibilité numérique pour tous, et surtout pour les publics en situation de handicap. Le web est plus que jamais au cœur de toutes les activités quotidiennes, qu’elles soient personnelles ou professionnelles, et son usage en devient incontournable. Il est donc urgent de considérer l’accessibilité de toutes les interfaces numériques. Pour les personnes handicapées, c’est une condition indispensable pour mener une vie autonome. C’est ce grand enjeu que les intervenants ont porté lors de cette conférence.
     

    Liens :
    Voir l’intervention audiodécrite et sous-titrée de Manuel Pereira, Responsable de l’accessibilité, association Valentin Haüy

    Voir l’intervention audiodécrite et sous-titrée de Thomas AYGON, Directeur des Systèmes d'Information, Houra.fr

     

    Contact :

    mn.pereira@avh.asso.fr

  • 13 juin 2018 - Flânerie audiodécrite dans les Jardins de Bagatelle

    Dans le même esprit que l’exposition « Lagaffe » réalisée l’an dernier, la Fondation Valentin Haüy a invité le mercredi 13 juin 2018 ses donateurs et ses entreprises mécènes à une visite privée des roseraies de Bagatelle, au cœur du bois de Boulogne. Ce parc est l’un des quatre pôles du Jardin botanique de la Ville de Paris qui accueille deux roseraies de 9 000 rosiers et 1 200 variétés, étendues sur 17 000 m². Lors de cette visite, un point d’honneur a été mis sur l’accessibilité culturelle des lieux, grâce à l’application mobile AudioSpot, soutenue par la Fondation Valentin Haüy. AudioSpot propose un service de diffusion d’informations géopersonnalisées et est disponible gratuitement sur smartphones.

     

    Lien :

    www.audiospot.fr

    Contact :

    Arnaud Meneux,Directeur associé - arnaud@audiospot.fr

  • 2018 - LUCIE CARE, NOUVEAU MÉCÈNE POUR LA MUSIQUE !

    Lucie Care est un fonds de dotation créé par l’UNADEV, l’Union Nationale des Aveugles et Déficients Visuels. Son but principal est de venir en aide aux jeunes déficients visuels pour leur offrir les mêmes chances de développement et de réussite que les autres enfants. C’est dans cet esprit que Lucie Care a choisi de soutenir l’expertise de transcription des partitions musicales brailles dispensées par l’association Valentin Haüy.

    Laëtitia Cousin, étudiante, pratique le chant, le piano, le violon. « La musique, c’est une passion pour moi, une façon de vivre aussi légèrement que possible le handicap. L’équation me semble simple pour comprendre toute l’importance d’une partition adaptée : musique égale solfège, solfège égale lecture, lecture égale braille. CQFD. Dans un instrument à cordes, l’âme est une petite pièce qui, placée sur la caisse de résonance, influe sur la qualité du son. Chaque nouvelle partition est mon supplément d’âme. »

    En savoir plus sur l’expertise :
    transcription.musicale@avh.asso.fr

     

    Devenir mécène de ce projet : k.moisan@fondationvalentinhauy.fr