Actualités

Les informations majeures que la Fondation Valentin Haüy retient du monde du handicap visuel et des publics empêchés d’accéder aux contenus ; de l’accessibilité numérique ; de la recherche médicale ; de la RSE des entreprises ; de la philanthropie, en France et à l’étranger.

Retrouver dans l’onglet « Publications » notre actualité en version magazine
pour voyants et en version pdf accessible pour les personnes aveugles et malvoyantes.

Filtrer les actualités :
  • Témoignage d'Olivier Douin dans le cadre du #GivingTuesday

    L’accessibilité numérique pour les personnes déficientes visuelles doit être vue comme un enjeu fort d’équité

    Olivier Douin, président bénévole de la Fondation Valentin Haüy, engagé depuis 2012

    A la création de la Fondation Valentin Haüy en 2012, les membres fondateurs - dont je fais partie - avaient déjà identifié le numérique comme un enjeu fort d’accessibilité aux interfaces et aux contenus. Nous avions donc choisi de soutenir l’initiative personnelle d’un expert en accessibilité au bénéfice gratuit de tous : le Localisateur. Forte de la valeur ajoutée de la solution pour les personnes déficientes visuelles, nous confortons chaque année notre soutien aux développements sur mobile et bientôt sur la Google home. 2017 a vu l’ouverture d’un projet d’envergure : un institut de formation ayant vocation à transmettre à des formateurs bénévoles déficients visuels et voyants les connaissances informatiques et numériques adaptées les plus à jour. Et le défi est de taille ! Le handicap visuel touche près de 2 millions de personnes aujourd’hui ; et le numérique devenu incontournable menace d’exclusion 13 millions de Français*, dont le public handicapé que nous servons. C’est là une inquiétante contradiction. Pour être vertueuse, cette voie du numérique se doit d’être accessible et inclusive. C’est plus que jamais la stratégie de développement de la Fondation Valentin Haüy auprès des porteurs de projets et des mécènes.

    * Source : direction interministérielle du numérique et du système d’information et de communication de l’État (DINSIC)_2017

    Logo de Giving Tuesday

     

  • Témoignage de Christian d'Aboville dans le cadre du #GivingTuesday

    L’altruisme, c’est cultiver le don de soi au service de tous

    Christian d’Aboville, directeur général bénévole de la Fondation Valentin Haüy, engagé depuis 2014

    Notre époque est confrontée à de nombreux défis. Notamment ceux de concilier les impératifs de l’économie et la recherche de l’équité. L’altruisme est une impérieuse nécessité - et probablement la seule réponse - pour mettre leurs enjeux et leurs exigences respectives en harmonie. L’altruisme constitue à mon sens un travail de jardinage : celui de cultiver les qualités d’ouverture aux autres, la compassion et l’empathie.
    En 2014, je me suis engagé auprès de la Fondation Valentin Haüy, pour deux raisons : servir une cause trop peu connue, pour contribuer à la révéler ; mettre mes compétences professionnelles à la disposition d’une urgence face aux besoins de personnes déficientes visuelles de plus en plus nombreuses à accompagner.
    M’engager n’a donc pas été un vain mot car j’estime devoir tenir mes promesses envers la mission concrète que la Fondation m’a confiée : celle de développer autant d’initiatives que possibles facilitant le quotidien des personnes atteintes d’un handicap visuel. Le sens de mon implication n’est valable que dans la transformation d’idées ou d’intuitions en actions.

    Logo de Giving Tuesday

     

  • Pour un web accessible : idées reçues

    Il reste encore beaucoup à expliquer et à réaliser en matière d’accessibilité numérique, condition sine qua non de l’autonomie des personnes empêchées de lire en raison d’un handicap. Sur un sujet qui ne devrait plus en être un, balayons quelques idées reçues.

     

    « Réaliser un site accessible augmente les coûts »

    L’accessibilité d’un site web ne doit pas être perçue comme un coût supplémentaire, surtout quand elle est intégrée en amont des développements. Elle permet souvent d’ouvrir un marché dont le potentiel ne s’adresse pas qu’aux personnes déficientes visuelles, mais aussi aux personnes souffrant d’un handicap auditif, moteur ou même cognitif.


    « Un site accessible ne peut pas être graphiquement beau »

    Accessibilité et créativité sont deux problématiques différentes mais en aucune façon contradictoires ou incompatibles. Concevoir un site web accessible implique de réfléchir prioritairement à l’utilisation des couleurs de contraste, de fournir des contenus alternatifs pour les images et les éléments graphiques qui nécessitent d’être audiodécrits.

     

    « Un site accessible ne permet pas un bon référencement »

    L’effort de structuration et de sémantisation accru bénéficie au contraire au référencement par les moteurs de recherches.
     

    « Un site accessible aux personnes déficientes visuelles est un site de niche »

    Les personnes en situation de handicap ne demandent pas à ce que soient conçus des produits stigmatisants. Elles veulent consommer comme tout le monde. D’autre part, en intégrant la notion d’accessibilité dès la conception et dans la production des contenus au fil du temps, cela permet d’enrichir facilement des adaptations futures, plutôt que d’installer des systèmes fermés donc peu ou pas évolutifs.

     

     

    Contact Accessibilité :

    Manuel Pereira : mn.pereira@avh.asso.fr